Picard, langue d’oïl

la langue picarde

Le picard est une langue d’oïl, ou gallo-romane du nord de la France et
d’une partie de la Belgique. C’est au sein de ce groupe d’oïl que s’est
élaboré le français standard. Un Français qui ne parle pas picard ne peut pas le comprendre à l’oral, mais pointera les ressemblances à l’écrit.


Enseigne de café en picard (Cayeux sur Mer, Somme) Crédits : Creativ Commons, Camster

Pour désigner cette langue, on utilise le plus souvent picard dans la région Picardie et les termes ch’ti et ch’timi dans les départements du Nord et du Pas-de-Calais. La plupart des locuteurs concernés ont le sentiment d’user d’un patois - terme péjoratif délibérément utilisé par les linguistes à l’époque où l’Instruction publique avait pour mission de répandre l’usage du français sur l’ensemble du territoire et notamment dans les campagnes.

Les linguistes, quant à eux, emploient maintenant le terme picard. En effet, qu’on l’appelle picard ou ch’ti, il s’agit de la même langue, les variétés parlées en Picardie, dans le Nord-Pas-de-Calais ou en Belgique étant largement intercompréhensibles et partageant des caractéristiques morphosyntaxiques fondamentalement communes.

Son utilisation quotidienne ayant fortement décliné, le picard est considéré par l’Unesco comme une langue « sérieusement en danger ».

Contributeur(s) initial(ux)

Picardia

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Vous pouvez aussi laisser un commentaire sur cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.