Ito Te Imo

Compagnie théâtrale amiénoise

Les interventions de la compagnie Ito te imo en milieu scolaire, crèches, centres culturels sont accompagnées d’actions pédagogiques et de rencontres entre acteurs et spectateurs.


Ito te Imo Crédits : Jean-Marie Faucillon  

Ito te imo inscrit son travail dans l’exploration des langages à travers l’espace, le corps et le mouvement et leur confrontation au langage oral voire textuel. Ainsi la danse et le mime sont des pistes de recherche intéressantes pour questionner l’écriture corporelle. Le clown est la base de travail et permet de développer une inventivité nouvelle pour continuer d’explorer le théâtre d’aujourd’hui et de demain.

Le projet de la compagnie est de rencontrer des personnes, et s’enrichir de leurs différences. Faire poème signifie faire chanter deux vies : être ensemble et vivre dans le présent. Laisser tomber deux barrières énormes : la peur du ridicule et du regard des autres. Oser se mettre à nu, sans habits d’emprunt.

Ito te imo considère que l’acte théâtral est une rencontre avec le public. Pour cela, il accompagne régulièrement ses interventions d’un projet d’actions pédagogiques et d’une rencontre entre acteurs et spectateurs. De plus, dans un souci de proximité avec le public, la troupe tente d’effacer la traditionnelle séparation scène/salle et les créations sont souvent données en milieu scolaire, crèches, centres culturels etc.

Spectacles

Clown : « Salperliproprette » et « Où sont les clowns ? »
Danse contemporaine : « Loin de moi en moi »
Mime corporel : « Beckett in soli »

 

 
 

Contributeur(s) initial(ux)

Picardia ; Ito Te Imo

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Vous pouvez aussi laisser un commentaire sur cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.