Cheval en Picardie

Sophistiqué ou rustique, le cheval est présent en Picardie

La Picardie offre une large panoplie de plaisirs aux amoureux du cheval : le prix de Diane à Chantilly, les spectacles équestres, les promenades en forêt, ou les chevaux rustiques de la baie de Somme et le musée vivant du cheval.

Le cheval prestige


Pesage de l’hippodrome de Chantilly - Le pesage au champ de course de Chantilly au XIXe

À Chantilly, le champ de course historique est situé devant le château et les Grandes écuries. Au cœur du plus important centre d’entraînement français, il accueille les principales courses de 3 ans, Prix du Jockey-Club et Prix de Diane, avec une ligne droite qui commence en montée.

Que ce soit dans les courses plates, de vitesse pure, ou les courses d’obstacles, spectaculaires, les pur-sang anglais sont de loin les galopeurs les plus rapides.


Le château de Chantilly - Le château de Chantilly

Pour les pouliches, c’est le Prix de Diane de début juin à Chantilly sur 2100 m. 

Pour les mâles, c’est le prix du Jockey-Club, ouvert aussi aux femelles, mais en général l’apanage des poulains, sur 2400 m à Chantilly, début juin.


L’hippodrome de Chantilly - Chantilly, l'hippodrome Crédits : IDphines

Le cheval rustique


Poulain Henson - Chevaux Henson en baie de Somme Crédits : CRDP d'Amiens

Le cheval Henson, rustique à la robe couleur sable parcourue d’une raie sombre sur l’échine, n’atteint que 150 cm de hauteur au garrot.

Issu de croisements réalisés ici à partir du poney nordique « Fjord » et de diverses variétés de chevaux il forme une race endurante, adaptée au milieu littoral, vivant toute l’année en plein air sur les pâturages marécageux des mollières de la baie.

On compte plus de 400 chevaux élevés pour le plaisir de leurs maîtres, les cavaliers de la baie et de celui des promeneurs car c’est un petit cheval doux, facile à monter.

Centre équestre à Longval (Oise)


Centre équestre à Longval - Centre équestre à Longval Crédits : CRDP d'Amiens

Entre les belles forêts de Compiègne et de Retz, non loin de Villers-Cotterêts, le plateau céréalier du Valois est entaillé par l’Automne et ses petits vallons affluents. L’agglomération parisienne est à moins d’une heure de route.

Pour accueillir les citadins, les agriculteurs installent des gîtes ruraux dans d’anciens bâtiments d’exploitation ou dans d’anciennes fermes reconverties, comme celle-ci, en centre équestre.

Contributeur(s) initial(ux)

Picardia

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Vous pouvez aussi laisser un commentaire sur cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.