Abbaye de Prémontré

Fondée en 1120

Fondée en 1120 par saint Norbert, l’abbaye de Prémontré a rayonné sur toute l’Europe, du Moyen Âge à la Révolution.


Abbaye de Prémontré - Abbaye de Prémontré Crédits : CRDP d'Amiens

L’ordre des chanoines réguliers, fondé en 1120 à Prémontré en pleine forêt de Coucy par saint Norbert, a rayonné sur tout le diocèse de Laon, sur toute la France, sur toute l’Europe, du Moyen Âge à la Révolution.

Il a compté plus de six cents maisons en Occident et s’inscrit parmi les grandes familles religieuses qui ont modelé la civilisation européenne.

L’Ordre fut restauré au XIXe siècle en France dans les abbayes de Frigolet (Bouches-du-Rhône) et de Mondaye (Calvados).

L’abbaye chef d’ordre, Prémontré, n’a pas été rétablie et abrite depuis 1862, un centre hospitalier spécialisé.

D’un premier monastère élevé par Norbert, il reste les vestiges de l’église consacrée en 1122.

La grande abbaye fut reconstruite entre 1134 et 1247.

Architecture

L’abbaye comprenait cinq groupes de bâtiments : un mur de clôture délimitant 17 ha, percé de quatre portes correspondant aux quatre points cardinaux, les bâtiments conventuels (église, lieux réguliers organisés autour du cloître) tous détruits aujourd’hui, les bâtiments domestiques (ferme, colombier, caves, celliers, ateliers) en partie incendiés au XIXe siècle, les bâtiments annexes (infirmerie, pharmacie, hôpital etc.) et enfin un ensemble de bâtiments propres au chef d’ordre, à savoir les bâtiments qui devaient accueillir les délégués qui venaient au chapitre général et qui existent encore pour la plupart.

L’église (1140-1232) pouvait se comparer, en plan comme en dimensions, à la seconde église de Cîteaux.

C’était une grande construction orientée de plus de 82 m de long avec une nef flanquée de bas-côtés de neuf travées, un vaste transept de 40 m de long sur lequel s’ouvraient à l’est quatre chapelles de part et d’autre et un sanctuaire se terminant par un chevet plat. L’élévation intérieure était de deux étages.

De cette église, chaînon important pour l’histoire de l’architecture religieuse, il ne reste rien.

Au XVIIIe siècle, l’abbaye fut rebâtie pendant près de soixante ans de 1717 à 1769. La magnifique cour d’honneur, avec au centre le grand corps de logis de plus de 100 m de long encadré à gauche par le logis de l’abbé et à droite par la procure (bâtiment de l’économat) témoigne encore de ces campagnes de travaux.

L’ensemble, bâti sur des terrasses étagées, était accompagné d’un vaste jardin et d’un canal. Amputée de son église médiévale, de ses lieux réguliers, de sa ferme, l’abbaye de Prémontré dont il reste à peine un tiers, impressionne toujours par la qualité architecturale qui se dégage de ces trois grandioses bâtiments.

Contributeur(s) initial(ux)

Picardia ; Plouvier, Martine

Vos commentaires

  • Le 19 décembre 2014 à 15:48, par alienor apprioual En réponse à : Abbaye de Prémontré

    Bonjour pouvez vous me dire en quel matériau était construite l abbaye à sa construction en 1120. Merci Cordialement

    Répondre à ce message

    • Le 12 janvier 2015 à 15:56, par LAVAL Nadine En réponse à : Abbaye de Prémontré

      Bonjour,
      L’église primitive de Prémontré, effectivement construite en 1120, est en pierre de taille. Elle est toujours visible. Ce qui subsiste des bâtiments abbatiaux est également en pierre de taille. Pour plus de précisions, vous pouvez vous rendre au centre de documentation de la direction du Patrimoine régional, 21, mail Albert 1er à Amiens, et y consulter l’ouvrage de Martine Plouvier sur l’Abbaye de Prémontré.
      Bien cordialement.

      Répondre à ce message

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Vous pouvez aussi laisser un commentaire sur cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.